l’Hypnose

L’hypnose est un outil dont l’un des domaines d’interventions est la thérapie. Il en existe d’autres dont celle de spectacle effectivement. Le terme hypnothérapie vient d’ailleurs signifier cette différence. Le grand public connaît surtout l’hypnose de spectacle, très médiatisée et qui donne l’impression que les personnes s’endorment ou qu’elles ne contrôlent plus rien alors que l’état d’hypnose est un état d’hyper éveil et d’hyper contrôle qui permet de mettre en communication des régions du cerveau qui n’ont pas l’habitude de communiquer entre elles habituellement.

Vingt pour cent de la population est suggestible à l’hypnose de spectacle. Une personne qui par exemple ne voudra pas faire la poule dans la rue, n’acceptera pas cette suggestion au niveau inconscient et développera des résistances. L’hypnose n’agit pas contre la volonté de la personne.

 

L’hypnose thérapeutique elle, concerne 100 % de la population. Milton Erickson disait que l’inconscient est un réservoir inépuisable de sagesse et de connaissance sur nous-mêmes. L’hypnose thérapeutique consiste à mobiliser cette sagesse et ces savoirs pour provoquer les changements bénéfiques pour la personne. Elle vise à rechercher des ressources dans le psychisme afin de permettre à la personne de mettre en place de nouvelles stratégies, d’augmenter ses choix et ainsi de passer à l’action en faisant ce qui est bon pour elle.

L’hypnose n’est pas une thérapie mais un outil au service de la thérapie. Un outil très puissant qui permet d’accéder aux ressources inconscientes, de faire émerger des informations qui pourront être utiles à travailler à travers l’accompagnement thérapeutique de la personne. Selon ce qui amène la personne en thérapie, les résultats peuvent être plus ou moins rapides à observer. Pour une phobie, une à deux séances peuvent suffire. Pour des traumatismes complexes, il est évident que l’accompagnement nécessitera plus de temps